Patrimoine des itinéraires, des réseaux et des connexions et Patrimoine maritime, thèmes 2024

Pour sa 41e édition, les Journées européennes du patrimoine auront lieu vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2024 sur les thèmes "Patrimoine des itinéraires, des réseaux et des connexions" et "Patrimoine maritime".

Créées en 1984  sous le nom de « Journées Portes ouvertes des monuments historiques »  par le ministère de la Culture, elles ont pour objectif de montrer au plus grand nombre la richesse extraordinaire de notre patrimoine au travers de rendez-vous inédits, de visites insolites, et d’ouvertures exceptionnelles. Ces événements locaux se déroulent désormais dans plus de 50 pays dans le monde avec une gratuité de principe dans les monuments publics, et à tarifs réduits pour la grande majorité des établissements privés participant à la manifestation. Il s’y dévoile alors le patrimoine historique des monuments civils ou religieux, mais aussi les patrimoines agricoles et industriels, et à travers eux les savoir-faire.

Un patrimoine aux formes multiples, mis à l’honneur pour des dates exceptionnelles

En 2018, ce sont plus de 17 000 lieux en France qui se sont ouverts sous un jour inédit à quelques 12 millions de visiteurs de tous les âges qui ont pu profiter de près de 26 000 animations en tout genre. Dans ce moment privilégié de visites et de sorties exceptionnelles, le patrimoine présente des formes très diverses. Il peut être civil, religieux, commémoratif, hospitalier, judiciaire, scolaire, militaire, urbain, rural, industriel, naturel…

Pour mettre en valeur ce patrimoine sous une lumière nouvelle, sont organisées tout un ensemble d’animations des plus variées : des visites guidées, des démonstrations de savoir-faire, des concerts et des promenades en musique, des représentations théâtrales ou encore des circuits à thème.

On y découvre alors, de Marseille à Versailles et de Strasbourg à Bordeaux, l’histoire cachées des églises, de théâtres, de châteaux, d’opéras, de catacombes mais aussi de demeures privées, de banques, de tribunaux, de préfectures, de palais de justice, d’hôtels de ville, ou encore des chambres de commerce, tout en s’amusant et en apprenant !
On passera ainsi une journée médiévale au château de Pontivy en Bretagne (2019) ou l’on profitera de l’ouverture exceptionnelle du Grenier d’abondance à Lyon, abritant désormais la Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes, ainsi que des studios de danse du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. (2015)
On peut encore embarquer sur des goélettes islandaises à Fécamp en Normandie (2012) pour visiter les alentours et se promener sur l’eau au son de concerts. On peut encore visiter la mine Saint Nicolas à Steinbach, près de Mulhouse, située sur un vallon qui comptait autrefois 20 mines. (2014). Des dizaines d’activités sont à découvrir autour de vous à chaque édition.

Près de 40 ans de succès européen et international

La toute première occurrence des Journées européennes du patrimoine a lieu le 23 septembre 1984, sur une initiative du ministère de la Culture, et sous le nom de « La Journée portes ouvertes dans les monuments historiques ».
Dès l’année suivante, le 3 octobre 1985 à la deuxième conférence du Conseil de l’Europe, le ministre français propose déjà que la manifestation devienne européenne. Le patrimoine culturel est en effet un axe majeur de l’action du Conseil de l’Europe, en coopération avec le ministère de la Culture. Grâce à son Comité directeur de la culture, du patrimoine et du paysage (CDCPP), l’objectif du Conseil de l’Europe est de promouvoir la diversité et le dialogue autour du patrimoine, sous toutes ses formes, et au travers de trois grands axes : conserver/restaurer, protéger et valoriser l’ensemble du patrimoine européen commun.

« La Journée portes ouvertes dans les monuments historiques » est ainsi rebaptisée « Journées nationales du patrimoine » en 1992, au lendemain de son institution par le Conseil de l’Europe (1991). Elles s’étendent dès lors d’un à plusieurs jours, parfois en soirée ou même de nuit. C’est finalement en 2000, avec la ministre de la Culture Catherine Tasca, qu’elles changeront enfin d’appellation pour porter le nom que l’on leur connaît aujourd’hui : les Journées Européennes du Patrimoine (les « « JEP »).
Dès 1993, 34 pays européens s’associent à l’événement proposant la visite de plus de 26 000 monuments.

Ce chiffre passe à 40 pays dès l’année 2000, devenant une des premières grandes manifestations culturelles internationales ! Les JEP, sous l'appellation Heritage Days s’étendent encore dans le monde avec la participation, les années suivantes, de la Turquie et de Taïwan. En 2010, ce sont 50 États qui organisent la manifestation, du Vatican au Portugal, de la Biélorussie à la Moldavie, à Malte ou encore à Saint Martin

Une organisation partagée par de très nombreux acteurs sur tout le territoire

Placée sous le patronage  du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, les Journées européennes du patrimoine sont mise en œuvre par le ministère de la Culture et organisée, au niveau local, par les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC).

De très nombreux autres acteurs participent aussi à l’animation et la promotion de ce rendez-vous culturel incontournable tels que le réseau Villes et Pays d’art et d’histoire, la Fondation du Patrimoine, la Fédération nationale des Conseils d’architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) ainsi que de nombreuses associations de sauvegarde du patrimoine.

 

L'édition 2024 des Journées européennes du patrimoine

Pour sa 41e édition, les Journées européennes du patrimoine seront organisées les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2024 et auront pour thèmes « le patrimoine des itinéraires, des réseaux et des connexions et le patrimoine maritime ». Ces journées offrent l’opportunité de visiter des monuments et des sites, souvent exceptionnellement ouverts.

Dès le vendredi 20 septembre, le public scolaire pourra participer à l’opération « Levez les yeux ! » en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Ce rendez-vous populaire est l’occasion pour le public d’échanger avec les professionnels du patrimoine pour découvrir leurs savoirs et savoir-faire.