Journées européennes du patrimoine 2021 : ayez un train d’avance !

« Le plus beau du voyage et le plus philosophique est pour moi dans les intervalles de ces pauses », écrivait Paul Valéry dans Le Retour de Hollande. Passerelle entre deux mondes, parenthèse de lecture, d’observation, de pensées vagabondes, dès ses premiers coups de sifflets, le train n’a cessé de nourrir l’imaginaire des poètes, des écrivains, des petits comme des grands voyageurs. En cette « Année européenne du rail », mais également des 40 ans du TGV, le patrimoine ferroviaire est à l’honneur des Journées européennes du patrimoine les 18 et 19 septembre 2021, une occasion unique de pénétrer dans les coulisses des petites gares et grands technicentres de France, de rencontrer les cheminots dans leurs cabines et ateliers, de déambuler sur les quais de conférences en expos, et d’embarquer sur les tronçons historiques pour se perdre dans les paysages.
Riche, plurielle, intergénérationnelle, la toile ferroviaire française recèle des lieux, des matériels, des bâtiments et des collections d’exception, mais possède également des histoires et des anecdotes plein les wagons. De campagnes en métropoles, chaque région décline un programme thématique, avec ou sans réservation, pour vous guider, de fil en aiguillage, entre présent et mémoire séculaire du rail.

De Auvergne-Rhône-Alpes au Grand-Est

Sous son impressionnante charpente métallique de type Eiffel, la Rotonde de Chambéry, classée au titre des monuments historiques embarque les voyageurs au gré d’expositions et de visites guidées de locomotives et voitures historiques toujours pimpantes, rappelant les origines du chemin de fer tricolore. Spécialement affrétés pour l’événement, des trains feront l’aller-retour Chambéry-Roche-sur-Foron, première section de ligne à bénéficier du courant industriel alternatif en France. À bord du Gentiane Express depuis Riom es Montagnes, vous partirez à la rencontre de ces hommes et ces femmes qui préservent la ligne jusqu’à Lugarde (nord Cantal), traçant dans un écrin vallonné et verdoyant. Du côté de Châtel-Guyon, la compagnie les Barbaries vous dévoilera quant à elle son allégorie toute personnelle du train à travers un spectacle immersif, enrôlant les promeneurs dans l’Immobile Express.

Cap à l’Est, gare de Reims, classée au titre des monuments historiques, pour percer les secrets de la gare SNCF en service depuis 1858. Vous y découvrirez le stand de tir situé sous le hall, les abris aménagés dans les caves et une présentation de la locomotive à vapeur Wladimir. À Mulhouse, la Cité du Train fêtera avec vous ses 50 ans, avec notamment l’ouverture d’un site internet dédié et des animations sur place. Immersion à la gare de Metz au cœur d’un véritable livre d’images, voyage à bord d’un petit train touristique au départ de Neuf-Brisach à la découverte d’un joyau architectural inscrit à l’UNESCO, visite de la locomotive « Suzanne » toute vapeur dehors à Bar-le-Duc, découverte du métier de cheminot à Rettel, du lampiste au conducteur de train… : le train sifflera plus de trois fois dans le Grand-Est ! 

 

Vieil intérieur de train

 

Bourgogne-Franche-Comté 

La SNCF ouvre les portes des sites ferroviaires de Nevers et Varennes-Vauzelles, reliés par des navettes en trains historiques. Les visiteurs sont invités à percer 170 ans d’histoire cheminote à travers des photos et objets anciens parfaitement conservés. Un train à vapeur des années 1930 attend patiemment les curieux de technologies d’autrefois, tout comme le poste d’aiguillage, véritable tour de contrôle de l’ensemble. Depuis la gare de Nevers ronronnent des navettes en autorails vers les deux autres sites ferroviaires : la rotonde du Technicentre Bourgogne-Franche Comté et le Technicentre Industriel.

En matière de vieux tacots, Saint-Gervais en connaît un rayon. Réduit à l’échelle 1/22,5, le « Train de jardin » reproduit le réseau qui fonctionnait jadis en Côte d’Or : un émerveillement pour petits, grands nostalgiques et aficionados de modélisme. Les enfants pourront également jouer au chef de gare en manœuvrant un petit train. Véritable carrefour de voies ferrées en France, le site de Laroche-Migennes fera chanter les sirènes et les locomotives lors de la projection du film « Laroche-Migennes, 52 min d'arrêt », tandis que l’Association Ferroviaire pour la Préservation de Locomotives présentera la dernière machine de vitesse du type 2D2 9100, classée monument historique en tant que patrimoine ferroviaire. Expo photos d’époque à Le Creusot, balade en autorail Picasso au départ de Dijon, mémoire locale du rail à Brannay…, en voiture !

 

De la Bretagne à la Normandie et Pays de Loire

Si la Bretagne du rail était contée, Pontivy en offrirait un beau volet. Vous y aborderez la genèse de sa jolie gare qui naquit sous le nom de Napoléonville, et au coup sifflet, prendrez place à bord du Napoléon Express, un charmant train touristique d’où défilent les paysages et des petites stations du Centre Bretagne. Tout aussi impériale, la visite de la locomotive à vapeur en gare de Carhaix, datant de 1913, et celle du plus grand dépôt de France à voie métrique, 6 000 m2 dédiés à l’entretien du matériel roulant ferroviaire et routier, projetant de devenir le cœur du futur musée vivant de réseau ferré breton. 

Ambiance 1900 à Saint Jean de Linières, en Pays-de-Loire. À la découverte de la gare du Petit Anjou, vous serez guidé par des conférenciers en tenue d'époque. L'association des Amis du Petit Anjou vous dévoile le fruit de 35 ans de préservation et de restauration du patrimoine industriel de ce train départemental.

En terre normande, le Technicentre Industriel Rouen Quatre-Mares présente un site pluridisciplinaire, et plus spécifiquement la maintenance lourde des trains et des équipements. À quai, des locomotives à vapeur, diesel, électriques et depuis 2018 le Matériel Voyageurs. À Barneville-Carteret, les chineurs d’expo pourront profiter du salon Carteret Auto Rétro après un petit circuit ferroviaire dans une rame des années 1930.

 

De l’Occitanie à la Nouvelle-Aquitaine 

Véritable laboratoire environnemental pour des gares SNCF, Nîmes Pont-Du-Gard dévoile un bâtiment éco-conçu et labellisé Bâtiment Durable dernier cri, une belle façon d’entrevoir l’avenir du rail. Entre mer et montagne, vous pourrez également monter à bord d’un petit train historique composé d’autorails depuis Aigues-Mortes jusqu’au Grau-du-Roi, et profiter d’une escapade occitane au fil des massifs de l'Ardèche de la Margeride, du mont Lozère, des Cévennes en passant par les garrigues, collines, plaines viticoles et marais salants.

À Bordeaux, vous entrerez dans les coulisses de la gare Saint-Jean, protégée au titre des monuments historiques, un des joyaux du patrimoine architectural. Au cours de cette visite virtuelle, le Central Sous-Station, qui gère l'alimentation électrique des trains entre Poitiers et Hendaye, n’aura plus de secrets pour les passionnés et néophytes. Profitez de votre balade pour visiter place Pierre Cétois le Village du train, un concentré de patrimoine et d’archives en tout genre. Une virée iodée ? De passage à Saujon en Charente-Maritime, embarquez à bord du Train des Mouettes jusqu’à la Tremblade, une ligne autrefois utilisée pour le transport des huîtres. Non loin, le train d’Oléron se raconte en son musée à travers films et témoignages. Les cheminots en culotte courte pourront s’adonner à la fabrication d’une locomotive en papier, comme celles qui circulaient au début du XXe siècle. 

 

De l’Ile-de-France au Centre-Val de Loire 

Apprendre en s’amusant : voilà tout le concept de l’Escape gare, sous l’immense voûte ondulante qui coiffe la gare d’Orléans. En famille, cultivez le mystère et la connaissance à travers jeu de pistes, indices et énigmes, pour vous familiariser au transport ferroviaire et enrichir votre expérience du train. En gare de Tours, inscrite au titre des monuments historiques, un architecte vous commentera ce patrimoine rénové qui a su conserver son cachet d’antan. Puis direction Saint-Pierre-des-Corps, où une locomotive de 1936 vous parlera de ses kilomètres au compteur sous le hangar du Magasin général de la gare. Rillé, à rails déployés, vous embarque quant à elle dans le petit train historique qui sillonnait jadis la campagne ligérienne. Sur les voies rayonnantes, les engins moteurs restaurés incluent des locomotives, dont 6 à vapeur, et autant de joyaux mécaniques de la Touraine, du Val-de-Loire, de Pologne et de Roumanie.

La Garenne, Argenteuil, Sartrouville…, pour la visite guidée des postes d’aiguillage ou une balade en petit train dans la ville, demandez le programme de l’Ile-de-France ! À Rambouillet, le Rambolitrain dévoilera aux petits et grands son univers ferroviaire miniature, plus de 4 000 pièces de collection de trains-jouets et de modélisme. Sésame, ouvre-toi : la reconstitution fidèle d’un magasin de jouets parisien des années 1930 est une vraie caverne d’Ali Baba ! Du modélisme, toujours, au Chalet de la Coulée Verte à Colombes, qui déjoue circulations et triages de tout un monde ferroviaire. Dans la capitale, la gare de Saint-Lazare, protégée au titre des monuments historiques, se contemple le nez levé en compagnie d’un guide chevronné, à la rencontre de son histoire, son architecture et ses petits recoins secrets. 

 

Hauts-de-France

De la gare, le Nord en fait tout un roman. Le récit ferroviaire commence à Amiens, des Hauts-de-France à la Lune, dans la maison-musée de Jules Verne, sous les traits d’une exposition d’œuvres en rapport avec le voyage en train : gravures, affiches, peintures et cartes postales seront exposées pour la première fois jusqu'au 18 octobre 2021. Entre patrimoine et modernité, l’exposition sur le train et le viaduc de Wimereux invite à se pencher sur la construction de la voie ferrée à Wimille et sa gare, décisif dans la genèse de la station balnéaire de Wimereux, classée Site Patrimonial Remarquable.

À Dainville, les enfants prendront « Le train en marche » lors d’un atelier éducatif, en contribuant à la construction du petit train des archives sous forme de flocons de maïs colorés. Taquine, la ville propose de découvrir les coulisses des Archives « en suivant un guide un peu farfelu » : un spectacle vivant et décalé de la troupe de théâtre « Détournoyment ». Sur les rails des Hauts-de-France, rendez-vous à Tournehem-sur-la-Hem sur le tracé du « petit train d’Anvin » et du centre historique. Senlis, Saint-Omer, le Petit-Cambresis… : de grandes villes en écrins ruraux, la région exhume le souvenir du rail, son patrimoine et ses engins rutilants. Amateurs d’histoire, ne manquez pas la matinée « Train et souterrains » depuis Arques, organisée par La Coupole : l’autorail Picasso sillonnera la campagne jusqu’à Hallines afin d’y découvrir ses souterrains et son bunker, ouvrages construits pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Découvrez les événements autour du patrimoine ferroviaire, des transports et du génie civil