10 ouvertures exceptionnelles

Publié le 14.09.2019
Une des caractéristiques des Journées européennes du Patrimoine est la possibilité de découvrir des lieux ouvertures exceptionnellement au public.
Voici une sélection de dix ouvertures exceptionnelles pendant le weekend.

1- Ateliers de construction de décors du théâtre national de Strasbourg (TNS), Illkrich-Graffenstaden, Grand-Est

Situé à Illkirch-Graffestaden depuis 1980 et entièrement repensé et rénové en 2009, l’atelier regroupe neuf artisans (menuisier, ébéniste, serrurier, chaudronnier, tapissier et peintre-sculpteur). Il a pour tâche, à partir d’une maquette, d’un dessin voire d’une esquisse, de trouver les meilleures réponses techniques aux choix artistiques d’un scénographe ou d’un metteur en scène.  Visite guidée et rencontre avec les différents métiers de la construction.


2- Arènes de Senlis, Hauts-de-France

Classées au titre des monuments historiques en 1875, les arènes de Senlis sont un petit édifice de spectacle gallo-romain de forme ellipsoïdale et de type semi-creusé. Acquises et déblayées par la Société d’histoire et d’archéologie de Senlis, les arènes appartiennent toujours à cette association.  Visite guidée, exposition photographique et initiation à l’archéologie.


3- Théâtre de la ville d’Évreux, Normandie 

Inscrit au titre des monuments historiques en 2002, le théâtre Legendre a été construit en 1903. Sa façade est ornée des bustes de Corneille et Boildieu sculptés par Miserey et le foyer est décoré de peintures de Charles Denet. il a fait l'objet d'une campagne importante de travaux pendant 5 ans et a ré-ouvert en juin 2019. Le projet de rénovation-extension sera présenté sous le chapiteau devant le bâtiment.  Visite guidée sur les travaux effectués dans le théâtre.


4-École nationale d’équitation, Saint Hilaire, Pays-de-la-Loire

L’École nationale d’équitation (ENE) est un établissement public français créé autour du Cadre noir de Saumur en 1972, en vue de la formation des cadres supérieurs de l’équitation.
Elle a fusionné en 2010 avec les Haras nationaux pour former l’Institut français du cheval et de l’équitation.
Visite libre.


5- Apothicairerie des Visitandines, Crémieu, Auvergne-Rhône-Alpes

Construite en 1715 dans l’ancien couvent des Visitandines et classée au titre des monuments historiques en 1983, l’apothicairerie aux solives bleues sur fond blanc et décorées de rinceaux, de serpents entrelacés et de paysages crémolans, abrite une riche collection de pots à pharmacie en faïence et en verre ainsi que d’anciens outils de chirurgie.
Visite guidée.


6- Tuilerie de Varennes-Saint-Sauveur, Bourgogne-Franche-Comté

Restauré en 1973, ce bâtiment du XVIIe siècle est un témoignage majeur de l’architecture préindustrielle en Bresse. La tuilerie fut construite pour les besoins de l’entretien des dix-neuf fermes de la propriété des Desglands de Cessia. On y a fabriqué des tuiles creuses et des briques de pavage jusqu’en 1932. La tuilerie est inscrite au titre des monuments historiques en 1977.
Visite guidée.


7-Hôtel de Blossac - Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, Rennes

L’ensemble de l’hôtel de Blossac est constitué de deux éléments d'époques différentes : l'un construit pour la famille Loaisel de Brie en 1624 dont seul subsiste le corps de logis sur rue, l'autre édifié entre 1728 et 1730 pour Louis de la Bourdonnay de Blossac, président du parlement de Bretagne. Ce bâtiment est construit en 1728 à la suite de l’incendie de Rennes de 1720. L'auteur du projet est probablement l'architecte du roi Jacques Gabriel. Bien que propriété de la famille de La Bourdonnaye, il est loué pendant près de deux siècles par la ville comme résidence du commandant en chef de la province de Bretagne. Théâtre d’événements durant la Révolution française, il est divisé en appartements au XIXe siècle. Racheté par l’État en 1982, il abrite dans ses locaux réaménagés et restaurés  la direction régionale des affaires culturelles de Bretagne et, dans les communs, le service territorial de l’architecture et du patrimoine d’Ille-et-Vilaine. Pour célébrer les 60 ans du ministère de la Culture, l’hôtel de Blossac sera exceptionnellement ouvert au public.

Visite guidée, découverte des missions des agents du ministère de la Culture et animations théâtrales et musicales réalisées par des élèves comédiens de l’école du Théâtre national de Bretagne (TNB, Rennes), des élèves
musiciens du Pont supérieur (Rennes) et du conservatoire à rayonnement régional de Rennes.


8- Centre de conservation et de restauration du patrimoine, Perpignan, Occitanie

Le département des Pyrénées-Orientales est le seul en France à disposer d’un Centre de conservation et de restauration du patrimoine (CCRP). Au service des communes et de leur patrimoine, il a pour objectif d’assurer la connaissance, la sauvegarde et la valorisation des biens culturels du département. Le département des Pyrénées-Orientales recèle des milliers d’œuvres d’art conservées in situ dans plus de 500 édifices religieux. Ce mobilier est constitué de retables, peintures, sculptures, orfèvreries, vêtements liturgiques, objets de dévotion populaire. Le laboratoire inventorie ce patrimoine, évalue son état, effectue les traitements de conservation permettant d’assurer sa pérennité, de le faire vivre et de le transmettre aux générations futures.  Visites guidées des ateliers de restauration par les professionnels du centre.


9- Site verrier de Meisenthal, Grand-Est

La verrerie de Meisenthal (1711-1969), aujourd’hui reconvertie, croise mémoire ouvrière et expressions artistiques contemporaines. Elle offre à la découverte une collection Art nouveau, des concerts de musiques actuelles,
des spectacles de théâtre de rue et des expositions d’art contemporain. Visites « Suivi de chantier » afin de découvrir le projet architectural et suivre l’évolution des travaux de réhabilitation, découverte de l’atelier des souff leurs, visite de la collection de pièces Art nouveau et exposition temporaire.


10- Hôtel du Département du Vaucluse, Avignon, Provence-Alpes-Côte d'Azur

Construit à partir de 1710 par l’architecte François II Franque et son fils Jean-Baptiste, l’hôtel Desmarets de Montdevergues est classé au titre des monuments historiques depuis 1932.

La collectivité départementale y est installée depuis 1876. Aujourd’hui encore, c’est là que siègent et délibèrent les conseillers départementaux.

Une  Visite guidée vous fera entrer dans l'histoire et le fonctionnement de l'institution.