Notre-Dame de Paris, des inédits au programme

Publié le 16.09.2020
À l’occasion de la 37e édition des Journées européennes du patrimoine, l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris propose un riche programme d’activités qui vous permettra de (re)découvrir la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris, et de plonger à l’intérieur du chantier de sécurisation.

« Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie » : le thème de cette 37e édition résonne tout particulièrement pour l’ensemble des acteurs du chantier de Notre-Dame, dont le métier est une vocation.

Fidèle à sa mission de valorisation du chantier et de ses savoir-faire, l’établissement public mettra en lumière à cette occasion le métier de charpentier, qui oeuvre depuis l’origine sur les chantiers des cathédrales. Deux jours durant, vous aurez la possibilité de mieux appréhender la charpente disparue de la cathédrale, en assistant aux démonstrations et animations assurées par les charpentiers sur le parvis.

Par ailleurs et pour la première fois, une visite du chantier sera diffusée en direct depuis les comptes sociaux de l’établissement public pour permettre à tous les publics de pénétrer au cœur de ce chantier emblématique. » précise le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

 

Sur les réseaux sociaux

Visite inédite du chantier de sécurisation

Samedi 19 septembre 2020, à 12h (durée : 45 minutes environ)

En direct depuis la page Facebook et le compte Instagram de l’établissement public : « Rebâtir Notre-Dame de Paris »

Cette visite sera l’occasion inédite de découvrir les coulisses du chantier de sécurisation et donnera la parole à des acteurs du chantier. Elle sera animée par Philomène Bon, journaliste au sein de la rédaction d’ARTE.

ARTE et le ministère de la Culture sont les partenaires de l’événement.

 

Sur le parvis de la cathédrale

Tout au long du weekend, de 9h à 19h, les visiteurs pourront, en accès libre et sans réservation, (re)découvrir la beauté de la charpente disparue de la cathédrale Notre-Dame de Paris et le savoir-faire unique des charpentiers à travers des démonstrations, des ateliers, des reproductions et des panneaux informatifs.

Deux imposantes reproductions d’éléments de la charpente de la cathédrale seront installées :

  • une reproduction à taille réelle d’une ferme, élément triangulaire de structure de la charpente disparue, réalisée en juillet 2020 à titre expérimental par l’association Charpentiers sans Frontières ;
  • une reproduction à 75% de sa taille d’un segment de charpente, réalisée en 2019 à titre pédagogique par les jeunes apprentis de l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir.

Une fois assemblée, chaque structure sera levée sur le parvis, selon la méthode médiévale (levage manuel) ou la méthode contemporaine (levage mécanique). Ces reproductions ont une visée exclusivement pédagogique et ne présument en aucun cas des techniques qui seront utilisées pour restituer la charpente.

En parallèle, des animations seront assurées par les charpentiers : présentation des outils, équarrissage (taille du bois pour en faire des poutres à arêtes vives), fabrication complète d’une ferme de charpente de taille très réduite (environ 3 mètres de hauteur) suivant toutes les étapes, depuis le traçage au sol de sa forme jusqu’à son levage mécanisé, en passant par l’assemblage des poutres.

Le respect des consignes sanitaires - port du masque et distanciation sociale - sera exigé et garanti tout au long du week-end à travers un parcours de visite adapté, une signalétique visible et la présence d’agents de sécurité.

 

Cet événement a été conçu par l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il a été rendu possible grâce au mécénat de France Bois Forêt, l’interprofession nationale de la filière forêt bois, et de ses partenaires : l’Office national de la forêt, le groupe Groupama, la Société forestière de la Caisse des dépôts et la forestière du groupe Ducerf. Il a bénéficié du soutien technique et logistique de l’association Charpentiers sans Frontières et de l’association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France.