Ils vous ouvrent leurs portes pour la toute première fois

Publié le 10.09.2020
Chaque année, les Journées européennes du patrimoine vous offrent l’opportunité d’accéder à de nombreux sites patrimoniaux habituellement fermés au public. Partez à la découverte de certains de ces monuments qui participent pour la première fois aux Journées.
Musée d'Ennery

Un cabinet d’art et de curiosités avenue Foch

L’hôtel particulier d’Ennery, bâti à partir de décembre 1875 pour l’auteur dramatique Adolphe d’Ennery et son épouse Clémence, sur l’avenue du Bois (l’actuelle avenue Foch), est conçu pour abriter les œuvres extrême-orientales collectionnées par Clémence d’Ennery de 1859 à sa mort, en 1898. La collection se compose essentiellement de pièces chinoises et japonaises contenant un bestiaire de porcelaine, des chimères, figurines, statuettes, masques et quelque 2 500 netsuke. Conformément à la volonté de Clémence d’Ennery, l’hôtel particulier et sa collection de 7 000 pièces sont légués à l’État en 1901. Véritable cabinet d’art et de curiosités, le musée d’Ennery est aujourd’hui le témoignage du goût pour l’Extrême-Orient, tel qu’il se manifeste en Europe au cours du dernier tiers du XIXe siècle, et un exemple de collection d’œuvres d’art conservée dans le lieu qui a été créé pour l’abriter et l’exposer. Inscrit au titre des monuments historiques en 1979, découvrez, à la faveur d’une visite commentée (sur inscription), ce musée qui participe pour la première fois aux Journées européennes du patrimoine.

 

75016-Musée d'Ennery © MNAAG-Paris-Stéphane Ruchaud (2).jpg
75016-Musée d'Ennery ©MNAAG-Paris-Christian Moutarde.jpg
75016-Musée d'Ennery © MNAAG-Paris-Stéphane Ruchaud (8).jpg
75016-Musée d'Ennery © RMN-Grand Palais-MNAAG-Paris-Thierry Ollivier (5).jpg
75016-Musée d'Ennery © MNAAG-Paris-Stéphane Ruchaud (2).jpg
75016-Musée d'Ennery ©MNAAG-Paris-Christian Moutarde.jpg
75016-Musée d'Ennery © MNAAG-Paris-Stéphane Ruchaud (8).jpg
75016-Musée d'Ennery © RMN-Grand Palais-MNAAG-Paris-Thierry Ollivier (5).jpg

 

L’ancien magasin des Nouvelles Galeries

Fondées en 1897, les Nouvelles Galeries sont une chaîne de grands magasins présents dans les plus grandes villes de France qui ont changé de nom en 1983 pour devenir les Galeries Lafayette. C’est à Saint-Quentin, ville d’art et d’histoire située dans l’Aisne, qu’a été inauguré, en 1904, le tout premier grand magasin de la région, détruit quelques années plus tard lors de la Première Guerre mondiale. En 1922, il a été reconstruit sous l’égide de l’architecte parisienne Sylvère Laville qui en fit l’un des premiers monuments français du style Art déco. Désormais inoccupé, le magasin a néanmoins conservé ses décors, son impressionnant escalier et sa structure en béton à découvrir lors des Journées européennes du patrimoine.

 

À la découverte d’une habitation caféière

Construite au XIXe siècle, l’habitation caféière Samana Beauséjour, aussi appelée Gros-Morne, est une des plus anciennes habitations de la commune de Pointe-Noire, en Guadeloupe. Ce bâtiment est le dernier témoignage de l’histoire de cette propriété, le séchoir à café ayant été totalement détruit lors du passage du cyclone Hugo en septembre 1989. 

 

Et aussi : des visites commentées et des échanges autour de la photographie d’inventaire à l'église Sainte-Eugénie (Nouvelle-Aquitaine) ou la rencontre avec un maître d’art spécialisé en restauration de véhicules de collection à Strasbourg.