Bande dessinée et patrimoine : une sélection d’albums à (re)découvrir

Publié le 30.07.2020
Les replis de l’Histoire peuvent faire surgir des histoires originales passionnantes, mises en cases et en bulles par des dessinateurs et scénaristes inspirés.
L’Année 2020 étant placée par le ministère de la Culture sous le signe de la bande dessinée, découvrez sans attendre une sélection d’albums qui sont autant de voyage dans l’histoire et le patrimoine…

Le destin de l'architecte inconnu de la Sainte-Chapelle

26 avril 1248. La consécration de la Sainte-Chapelle, qui abrite les plus précieuses reliques de la chrétienté, est célébrée avec faste au cœur du Palais de la Cité à Paris. Le départ imminent du roi Louis IX pour la croisade et l'effervescence qui règne ce jour-là au sein de la cour en font presque oublier le meurtre de l'architecte à qui l'on doit cet ouvrage. Rademir, le maître-verrier qui a supervisé la réalisation des verrières, connaît la vérité mais s'est juré de se taire. Que cache son silence ? Pourquoi se sent-il menacé et surtout qui était cet architecte dont l'histoire n'a pas retenu le nom ?

À travers ce passionnant thriller historique, plongez dans les secrets de l’un des édifices les plus visités de Paris et découvrez l’œuvre des différents corps de métiers (maçons, architectes, maîtres-verriers...) qui ont participé à sa monumentale construction.

L’Architecte du palais de Pierre-Roland Saint-Dizier et Andrea Mutti (une coédition Glénat /Les Éditions du patrimoine)

 

Le Mont du péril ?

Automne 1936. Un soir, alors que et la brume vient de tomber sur le Mont-Saint-Michel, la petite Lucie est témoin d’un meurtre. Terrorisée, la fillette a un geste de recul qui trahit sa présence et, aussitôt, se retrouve prise en chasse par le meurtrier. Dès l’aube, tous les habitants se mettent à fouiller la baie et le Mont à la recherche de Lucie, portée disparue, mais c’est le corps sans vie de la bonne du curé qui est retrouvé ! La panique est d’autant plus grande que depuis quelques jours, un mystérieux inconnu hante le site. 

Dans le cadre de leur partenariat, les éditions Glénat et les éditions du Patrimoine s’aventurent en bande dessinée sur le célèbre Mont-Saint-Michel, huis clos idéal pour un polar.

Meurtre au Mont-Saint-Michel de Jean-Blaise Djian et Marie Jaffredo (une coédition Glénat /Les Éditions du patrimoine)

 

Dans les coulisses d’un des monuments les plus emblématiques de la capitale

À l’instar de la lampe magique d’Aladin, l’Arc de Triomphe de Paris renferme aussi des génies facétieux… Du soldat inconnu au guerrier de « La Marseillaise » de François Rude, ils ont tous en commun d’être les esprits de soldats tombés lors des grandes batailles de l’Histoire, nés à partir des sculptures qui les commémorent.

Dans cet album empreint de poésie et de mélancolie, le scénariste Jean-Louis Fonteneau imagine, sur plusieurs périodes de son histoire, le célèbre monument parisien comme un portail vers un monde d’illusions hanté par les souvenirs de tous ces braves morts pour la France.

Les Génies de l’Arc de Triomphe de Jean-Louis Fonteneau, Erik Arnoux, Chris Millien (une coédition Glénat /Les Éditions du patrimoine)

 

Que feriez-vous si vous connaissiez la date exacte de la fin du monde ?

En 1373, Louis Ier Duc d’Anjou, frère du roi Charles V, commande une tapisserie représentant l’Apocalypse selon St Jean. Passionné de sciences, il mène un collège d’érudits qui fait une découverte étonnante : St Jean dévoilerait en fait la date exacte de la fin du monde ! Le collège charge alors Hennequin, l’artiste qui réalisera l’œuvre, d’y inclure secrètement cette date…

De nos jours, le château d’Angers, qui expose la fameuse tapisserie, reçoit la visite nocturne et récurrente d’un intrus insaisissable… Comme Belphégor pour le Louvre, le château d’Angers aurait-il son fantôme ? Sa présence a-t-elle un lien avec la terrible révélation cachée dans la tapisserie sept siècles auparavant ?

Cet album propose une plongée dans la confection de cette œuvre unique qui passionne les historiens, tant pour sa grandeur que pour sa puissante thématique.

La Bête de l’Apocalypse de Rodolphe et Lucien Rollin (une coédition Glénat /Les Éditions du patrimoine)

 

Quand l'humanité, privée de son histoire, perd le goût de vivre...

La plus grande partie de l'Humanité a quitté la Terre depuis plusieurs siècles, fuyant l'inéluctable montée des eaux, conséquence du dérèglement climatique. Direction : la Lune. Une société nouvelle s'y est progressivement mise en place, repoussant la guerre et la famine. La paix règne ainsi sur un monde coupé de ses racines. Le temps coule, chaque jour semblable, mécanique et sans joie. Seulement, une vague de suicides se met soudainement à déferler, alertant le Consistoire Lunaire. Un docte aréopage d'experts parvient à cette conclusion : la nouvelle Humanité se meurt d'une maladie imprévue, le manque de mémoire ! Six "histoirnautes" prennent alors le chemin de l'antique planète de leurs ancêtres afin de renouer avec l'Histoire de l’humanité. Ils amerrissent à Paris, au Panthéon…

Panthéon, le tombeau des dieux endormis de Didier Convard, Éric Adam et Nhek Han (une coédition Glénat /Les Éditions du patrimoine) 

 

Pour aller plus loin…
Les cent édifices gérés par le Centre des monuments nationaux (CMN), établissement public sous tutelle du ministère de la Culture, ont connu et connaissent encore des heures de gloire, depuis « nos ancêtres les Gaulois » jusqu’aux grands hommes de la nation.

Les Éditions du patrimoine, direction éditoriale du CMN, en témoignent. La collection de bandes dessinées que le CMN coédite avec Glénat met quant à elle en images le potentiel fictionnel de certaines des histoires qui habitent les murs de ces lieux… À lire sans modération !

Retrouvez l’ensemble de la collection ici