À la découverte d’un patrimoine atypique

Qui dit patrimoine dit châteaux, musées, abbayes, sites archéologiques et autres manoirs. Ces lieux emblématiques sont ceux qui, en général, apparaissent en premier à l’esprit du public lorsqu’il s’agit de patrimoine. Pourtant, le patrimoine a bien plus à offrir et regorge d’une multitude de sites méconnus ou insolites qui ne demandent qu’à être découverts. 

La 38e édition des Journées européennes du patrimoine est l’occasion de faire un pas de côté, hors des sentiers battis, sur les traces d’un patrimoine moins classique.

 

Palais ideal

 

Cave de la Brasserie Dumesnil

 

La brasserie fut fondée en 1840 à Paris dans le 13e arrondissement, à l’emplacement de l’ancienne « Brasserie du Marché aux Chevaux ». En 1872, le fondateur, Georges Dumesnil, s'associe à Pasteur pour mettre au point les premières bières pasteurisées. Face au succès, la brasserie fait l’acquisition d’anciennes carrières rue Dareau dans le 14e arrondissement et s’y installe afin d'augmenter sa capacité de production. Au tournant des années 1950, le site de la rue Dareau deviendra à son tour trop étroit et poussera la famille Dumesnil à racheter la brasserie Richard à Ivry-sur-Seine pour la moderniser et la développer. Dans les années 80, après un important mouvement social, la brasserie fut finalement contrainte de cesser toute activité.

Depuis, l’association OCRA (Organisation pour la Connaissance et la Restauration d'Au-dessous-terre), spécialiste dans la mise en valeur du sous-sol, propose un circuit de visite permettant de découvrir l'histoire de ce lieu atypique ainsi que les installations techniques permettant la fabrication de la bière (malterie, cuves de fermentation et de garde).

 

L'Alhambra, à la découverte de l'envers du décor

 

Situé dans les quartiers nord de Marseille, L’Alhambra est un cinéma emblématique. Fréquenté par Robert Guédiguian lorsqu'il était enfant, il trône dans le quartier Saint-Henri, dans le 16e arrondissement. Équipement cinématographique classé Art et Essai, il a été construit en 1928 et réhabilité en 1990. Sa façade atypique est caractéristique des cinémas des années 30.

Il propose une large programmation entre films classés Art et Essai et films grand public, ainsi que de nombreux événements et séances spéciales (ciné-resto, ciné-concert, ciné-philo, rencontres avec des réalisateurs…).

Son travail de diffusion cinématographique va de pair avec le développement d’une action culturelle et éducative quotidienne. Label jeune public et membre du réseau Cinémas du Sud, le cinéma accueille les dispositifs du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) : Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma.

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, L’Alhambra ouvre les portes de ses espaces habituellement non accessibles au public pour une visite insolite et animée par un groupe de collégiens !

 

Chalet buvette de la source sulfurée de Sarmery

 

Au milieu des montagnes Vosgiennes, dans la petite commune de Dolaincourt, au lieu-dit de Sarmery, se cache la seule source sulfurée du Nord de la France.

 Captée, puis exploitée dès 1875, son eau était réputée pour soigner, entre autres, les bronchites et les maladies de peau. Rapidement, un chalet fut construit autour de la source afin d’accueillir la buvette et les nombreux voyageurs. L’eau était également expédiée dans les pharmacies de la région et les grandes villes de France. L’exploitation de la source s’est arrêtée en 1914.

Le chalet a été restauré en 2012 par l’association « Les Amis de Sarmery ».

Les Journées européennes du patrimoine offrent une occasion unique de découvrir ce patrimoine méconnu, le seul petit établissement thermal de campagne encore visible dans les Vosges. Cette visite permet également, pour qui le souhaite, de déguster la précieuse eau de source.


Les abattoirs de Toulouse transformés en musée

 

Au cœur de la ville de Toulouse, d’anciens bâtiments autrefois utilisés comme abattoirs ont été investis par trois structures de l’art moderne et contemporain. Renommé Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse, l’établissement accueille depuis le début des années 2000 un musée d’art moderne, un centre d’art contemporain et un fonds régional d’art contemporain qui mettent à disposition du public 4 000 œuvres réparties sur 1 600 m2. 

De Niki de Saint Phalle à Pierre Soulages, en passant par Picasso, les Abattoirs offrent au public un parcours inédit au travers des courants artistiques allant de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, et participent activement à faire rayonner le patrimoine contemporain. C’est aussi un acteur majeur de la vie culturelle de la région Occitanie.

 

Le théâtre, démarche artistique et inclusive à Roubaix

 

A Roubaix, dans la région Hauts-de-France, le théâtre et la compagnie de l’Oiseau-mouche constituent une démarche artistique unique en France en devenant, en 1981, le premier établissement et service d’aide par le travail (ESAT) basé sur la création et le travail artistiques. 

Conjuguer art, insertion professionnelle et inclusion sont au cœur du projet de l’Oiseau-mouche qui depuis plus de 40 ans a imaginé et mis en scène plus de 50 créations, interprétées par les 23 comédiens en situation de handicap que compte la troupe du théâtre. 

A l’occasion de la 38e édition des Journées européennes du patrimoine, l’Oiseau-mouche propose au public la pièce Chantal, de l’autre côté du miroir, conte moderne inspiré par Alice aux pays des merveilles de Lewis Caroll.