Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap)

Publié le 19.08.2019
Créé par la loi de 2001 sur l’archéologie préventive, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) est un établissement public placé sous la tutelle des ministères en charge de la Culture et de la Recherche. Ses 2 200 agents, répartis dans 8 directions régionales et interrégionales, 42 centres de recherche et un siège à Paris, en font le plus grand opérateur de recherche archéologique européen.

Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire. Il est compétent sur l’ensemble du territoire, pour toutes les périodes, de la Préhistoire à nos jours. Il intervient dans tout type de contexte : urbain, rural, subaquatique et sous-marin, tracés autoroutiers et ferrés, réseaux électriques ou gaziers. Il réalise chaque année quelque 1 800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre-mer.

À l’issue des chantiers, l’Inrap assure l’analyse et l’interprétation des données de fouille et leur diffusion auprès de la communauté scientifique. Premier producteur de données et de publications archéologiques en France et en Europe, l’Inrap contribue de façon déterminante au développement de la connaissance archéologique et historique ainsi qu’aux grandes problématiques contemporaines : migrations, climat, environnement, santé, connaissance des territoires, économie, etc.

Ses missions s’étendent à la diffusion de la connaissance archéologique auprès du public le plus large. À ce titre, il organise de nombreuses opérations de valorisation, le plus souvent en collaboration avec les aménageurs. Chaque année en juin, sur l’ensemble du territoire national, il organise les Journées nationales de l’archéologie sous l’égide du ministère de la Culture en partenariat avec des institutions publiques culturelles et scientifiques et des collectivités territoriales.

L’Inrap s’implique également dans des actions d’éducation artistique et culturelle (EAC). À la croisée des sciences humaines et des sciences exactes, l’archéologie est un levier pédagogique pour faire découvrir l’histoire de façon concrète aux jeunes, de l’école au lycée.