Mairie de Paris

Publié le 19.08.2019
Ces 36e Journées européennes du patrimoine sont un formidable moment d’échange et de partage, un temps entièrement dédié au patrimoine qui se transmet de génération en génération, racontant ainsi l’histoire de l’Europe à travers ses constructions, véritables œuvres du génie humain.

Siècle après siècle, Paris s’est bâtie, conjuguant chaque époque avec la suivante. Son patrimoine est d’une richesse exceptionnelle. En cette année 2019, qui a vu Notre-Dame lutter contre les flammes, chacun est d’autant plus conscient et soucieux de ce patrimoine qu’il faut transmettre aux générations futures.

Les Journées européennes du patrimoine permettront une nouvelle fois de faire découvrir de nombreux sites. Seront ouverts notamment les « regards » des eaux de Belleville, témoignage exceptionnel de l’approvisionnement en eau à Paris depuis le Moyen-Âge, l’hôtel de ville, notamment la salle du Conseil, le bureau de la maire et la magnifique bibliothèque ou encore les Archives de Paris ...

Au premier plan de ce patrimoine de Paris, figurent les 96 édifices cultuels propriétés de la Ville, ainsi que les 130 orgues et 40 000 œuvres d’art et objets mobiliers qu’ils abritent. Jalons essentiels de l’histoire de l’art, de l’architecture et de l’urbanisme, ces édifices font l’objet d’un plan de restaurations. Celles du massif d’entrée de l’église de la Trinité, de la façade de Saint-Louis-en-l’île ou des toitures de Saint-Vincent de Paul sont d’envergure. Les décors peints de l’église Saint-Germain-des-Prés ou ceux de la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens ont retrouvé toute leur splendeur. Pour sauvegarder, restaurer et valoriser ce patrimoine précieux, les services de la Ville disposent de compétences remarquables : conservateurs, architectes, archéologues, historiens, restaurateurs ...

Près de 2 000 bâtiments ou éléments de patrimoine parisiens sont, par ailleurs, protégés au titre des monuments historiques, parmi lesquels habitations, hôtels particuliers, bâtiments d’activité, ateliers, marchés, réservoirs d’eau et édifices cultuels. Au-delà du patrimoine bâti, les rives de Seine constituent un trésor urbain et naturel d’une valeur inestimable, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. Enfin, le territoire parisien conserve dans son sous-sol des traces de la Lutèce antique et du Paris médiéval. La Ville de Paris dispose d’un service archéologique qui non seulement assure une mission de veille archéologique en lien avec le ministère de la Culture, mais également bénéficie d’un agrément pour mener diagnostics et fouilles. La carte archéologique de Paris récemment publiée avec l’aide de l’INRAP, du CNRS et de la DRAC permet ainsi de prendre conscience des mutations de notre ville et du temps long qu’il nous appartient de considérer pour nous inscrire respectueusement dans son histoire.

Lors de ces 36e Journées européennes du patrimoine, tout un programme sera proposé : visites guidées d’œuvres majeures dans les églises parisiennes, conférences, rencontres avec des professionnels de la restauration du patrimoine...