Europe du patrimoine

Les Journées européennes du patrimoine résultent d’une action conjointe du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne.

2018 a été nommée « Année européenne du patrimoine culturel », mettant tout particulièrement la question européenne à l’honneur de cette 35e édition. Depuis bien longtemps, l’Europe est au cœur de ces Journées, qui sont le fruit d’une coopération européenne de longue date.

 

En effet, l’idée d’organiser des Journées du patrimoine est née le 3 octobre 1985 à Grenade (Espagne),dans le cadre de la 2e conférence du Conseil de l’Europe qui réunissait des ministres responsables du patrimoine architectural. Le ministre français de la Culture d’alors profita de cette occasion pour proposer que soit étendue à d’autres pays européens la Journée Portes ouvertes dans les monuments historiques, lancée en France l’année précédente.

À la suite d’une action conjointe réussie du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, près de 50 États signataires de la Convention culturelle européenne ont aujourd’hui fait leurs Journées européennes du patrimoine. Signe d’unité, ces Journées se réclament, depuis 1999, d’un même slogan : « L’Europe, un patrimoine commun », complété, depuis 2015, par un thème paneuropéen renouvelé chaque année.

La manifestation, dont la fréquentation est désormais estimée à près de 30 millions de visiteurs pour quelque 50 000 monuments et sites visités, a notamment pour objet la sensibilisation des citoyens à la richesse et à la diversité culturelle de l’Europe ainsi qu’à la préservation de son patrimoine.

 

Les Journées européennes du patrimoine sont également présentes à l’échelle européenne sur les réseaux sociaux via Facebook, Instagram et Twitter.