Sélection régionale Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié le 06.09.2019
Cette année, les sélections régionales du programme des Journées européennes du patrimoine vous sont présentées sous un nouvel angle. Des personnalités et acteurs de la culture partagent leurs coups de cœur de cette 36e édition dans leur ville et dans leur région. Pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, suivez les conseils de visites de Michel Maunier, chargé de la communication de la Villa Arson, et consultez la carte pour découvrir les animations organisées dans les lieux qu’il recommande.

Michel Maunier, chargé de la communication de la Villa Arson

Je suis chargé de la communication à la Villa Arson, à Nice, qui est depuis près de 50 ans un lieu dédié à la création contemporaine, à travers les missions d'école nationale supérieure d'art, de centre d'art contemporain et de résidence d'artiste. Aux différentes étapes de mon parcours professionnel j'ai régulièrement eu l'occasion d'être en prise avec le patrimoine, en particulier pour sa valorisation et pour le porter à la connaissance du public. Au Musée de Cluny - musée national du Moyen Age j'avais créé une saison culturelle pour faire découvrir les collections et le monde médiéval à travers une programmation musicale et littéraire. Ensuite en région Picardie et en Île-de-France, j'ai eu le plaisir de coordonner les Journées européennes du patrimoine en imaginant toutes sortes d'actions, de parcours, d'ateliers, etc. visant à souligner les particularismes des patrimoines de ces territoires. Par exemple, le patrimoine rural ou de la Grande Guerre en Picardie, le patrimoine industriel, des transports ou du monde du sport en région parisienne. Mon travail a souvent porté sur la manière d'appréhender tel ou tel patrimoine et de trouver les idées et les moyens pour que le public le découvre et autant que possible se l'approprie. Un travail de médiation et de transmission en somme. Ici à Nice, la Villa Arson est un véritable monument du XXe siècle, de style brutaliste, que le public doit apprendre à regarder et à apprécier. On l'invite donc à faire cette expérience.

Ses coups de cœur pour cette 36e édition

- la Cathédrale Sainte Réparate, l'église abbatiale Saint-Pons ou Saint-François de Paule, magnifiques spécimens de l'art baroque et dans lesquelles des concerts auront lieux lors de ces journées.
- Une promenade sur le site Gallo-Romain de Cimiez, Cemenelum antique, avec les vestiges des termes, des arènes..., le musée d'archéologie... ainsi que le musée Matisse et l'église et le couvent de Cimiez, puis en redescendant vers le centre ville, l'incontournable musée que le peintre Marc Chagall a dédié au message biblique.
- En remontant dans le temps, -190 000 à - 120 000 ans, la baie de Nice fut un lieu occupé dès le Paléolithique, comme en témoigne la grotte du Lazaret, un site archéologique majeur permettant d'appréhender l'héritage culturel, biologique et comportemental de l'homme. La visite du site est à poursuivre par la celle du musée Terra Amata
- Un coup de chapeau aussi pour la manifestation "La gare de Nice fait son Cinéma", une projection inédite sur le parvis de la gare d'une sélection de films, des frères Lumière à Martin Scorsese, illustrant les liens étroits entre le développement du chemin de fer et le cinéma.
- Enfin, un coup de cœur particulier pour une architecture emblématique de la Côte d'Azur de la Belle Epoque, le Riviera Palace à Beausoleil, ancien grand hôtel transformé en appartements privés avec un somptueux jardin d'hiver. A ne pas manquer !

Pour lui, les Journées européennes du patrimoine, c’est…

une partie de ma vie. D'abord parce que je leur ai consacré pas mal de mon temps, mais aussi parce qu'elles m'ont donné d'extraordinaires occasions de découvertes au cœur des territoires, de l'histoire, des croyances, des techniques... de la vie et des hommes. Ces journées sont une occasion sans cesse renouvelée d'ouvrir les regards sur les capacités d'invention et de création des hommes et de trouver une "beauté" (au sens le plus large et pas seulement esthétique) dans tout type de patrimoine, du plus trivial au plus insolite, parfois même là où on ne le soupçonne pas. Et puis ces journées sont aussi des rencontres humaines étonnantes avec toutes sortes de gens qui œuvrent avec passion.




Découvrez quelques idées de visites supplémentaires en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Cliquez dans la carte pour découvrir les animations des différents lieux : 


Un jardin extraordinaire : le jardin botanique de la villa Thuret, Antibes

Labellisé jardin remarquable, le jardin botanique de la Villa Thuret qui s'étend sur 3,5 hectares, a été créé au XIXe siècle par le scientifique Gustave Thuret. Il a été légué à l’État français en 1878. C’est aujourd’hui un arboretum d’acclimatation géré par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Il propose des collections uniques d’arbres et arbustes rares provenant du monde entier. Les 1 500 espèces végétales répertoriées ont en commun leur adaptation au climat méditerranéen. Le dessin originel du jardin, dessin classique des jardins romantiques du XIXe siècle, a été préservé et les techniques d’entretien utilisées sont respectueuses de l’environnement et des formes naturelles des végétaux.

Un lieu industriel devenu centre d'art : la Friche la Belle de Mai, Marseille

Née sur le site de l’ancienne usine de la Seita, aujourd’hui lieu de création et d’innovation, la Friche la Belle de Mai est à la fois un espace de travail pour ses 70 structures résidentes (400 artistes et producteurs qui y travaillent quotidiennement) et un lieu de diffusion (600 propositions artistiques publiques par an, de l’atelier jeune public aux plus grands festivals). Avec près de 400 000 visiteurs par an, la Friche la Belle de Mai est un espace public où se côtoient une aire de jeux et de sport, cinq salles de spectacles et de concert, des jardins partagés, une librairie, une crèche, 2 400 m2 d’espaces d’exposition, un toit-terrasse de 8 000 m2, un centre de formation…

Un lieu de divertissements : le théâtre de l’Œuvre, Marseille

Créé en 1937 par l’association La paix, le théâtre de l’Œuvre, a vocation sociale et caritative, se situe à l'origine 3 rue de Turenne. Détruit pour laisser la place à l'autoroute A50, il reprend vie en 1965 au 1 rue Mission de France dans une vieille remise des Nouvelles Galeries endommagée par un incendie de 1938. L’un des derniers théâtres à l’italienne de Marseille a rouvert ses portes en octobre 2017 après d’importants travaux de mise en conformité. Un nouveau projet « Le toit-terrasse de l’Œuvre » prévoit de regrouper en un même lieu l’actuelle salle de spectacle, une résidence d’artistes, des activités associatives et de l’hébergement social.

 

Un lieu historique de divertissements : l'amphithéâtre de Fréjus

Conçu pour accueillir des spectacles de combats d’hommes et d’animaux, l’amphithéâtre est un édifice majeur de la ville romaine, érigé à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ. Autour de l’arène centrale, des gradins elliptiques permettaient à tous les habitants de Forum Iulii d’y prendre place. Son emplacement extra-muros, à proximité de la porte des Gaules, en fait un symbole de la puissance de la colonie. L’amphithéâtre de Fréjus a fait l’objet entre 2008 et 2012 d’un projet de conservation et de valorisation dans le cadre du plan « Patrimoine antique ».

Un lieu du patrimoine immatériel : la savonnerie du Midi, Marseille

La savonnerie du Midi est l’une des dernières fabriques marseillaises faisant appel au savoir-faire traditionnel d’un maître-savonnier. Depuis 125 ans, elle perpétue les méthodes ancestrales et produit de véritables savons de Marseille, des savonnettes à partir d’huiles 100% d’origine végétale.

Un lieu inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco : la place forte de Mont-Dauphin

Couronnant un vaste promontoire rocheux qui domine les vallées alpines du Guil et de la Durance, la place forte de Mont-Dauphin témoigne de la puissance de Louis XIV. La place forte, construite par le maréchal Sébastien Le Prestre de Vauban à partir de 1693, fait partie des douze sites majeurs Vauban inscrits en 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
   



Consultez le programme complet en Provence-Alpes-Côte d'Azur