Patrimoines naturels et paysagers

Publié le 06.09.2019
Le ministère de la Transition écologique et solidaire s'associe au ministère de la Culture afin que les établissements publics sous sa responsabilité, ses différents partenaires et toutes les structures concernées par la préservation et la valorisation des patrimoines naturel et paysager participent à cette 36e édition des Journées européennes du patrimoine, autour du thème « Arts et divertissements ».

Le paysage, « partie de territoire telle que perçue »

La Convention européenne du paysage signée en 2000 à Florence, et ratifiée aujourd’hui par 39 états dont la France, définit le paysage comme une « partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ». Une telle perception peut varier dans le temps et l’espace, en fonction des codes esthétiques et des systèmes de valeurs que véhicule une société donnée.

Atelier paysage en Barousse
Atelier paysage en Barousse
Atelier paysage en Barousse
Atelier paysage en Barousse

Or les arts sous toutes leurs formes peuvent contribuer à façonner ou amplifier ces manières individuelles ou collectives de voir. Le thème retenu cette année entre ainsi en résonance particulière avec certains aspects de la politique de protection pérenne des paysages les plus remarquables du territoire national portée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Les sites inscrits et classés : des lieux dont le caractère exceptionnel justifie une protection de niveau national

Cette politique vise en effet à préserver, par leur classement au titre des sites, des lieux dont la conservation ou la préservation présente un intérêt général du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque.

Cette politique comporte deux niveaux de protection réglementaire, les sites inscrits et les sites classés, et un label de valorisation de démarches territoriales. Il existe près de 2700 sites classés et plus de 4000 sites  inscrits représentants respectivement 1,8 % et 2,3 % du territoire. Ces sites recouvrent des réalités très diverses, la protection intéressant aussi bien des éléments isolés (arbres, rochers, lacs, cascades…) que des espaces ou ensembles paysagers, naturels ou façonnés par l’homme, pouvant atteindre de vastes dimensions.

Des sites liés à la vie et l’oeuvre de certains artistes

Certains lieux sont ainsi protégés parce que « dignes d’être peints », ou du fait des liens qui les unissent à la vie et à l’oeuvre d’un artiste. Ils font partie de notre patrimoine national et sont essentiels à notre économie touristique.

À titre d’illustration, le Pré Catelan, classé au titre du critère artistique en 1946, a constitué une source d’inspiration pour plusieurs œuvres de l’écrivain Marcel Proust qui, enfant, passait ses vacances à Illiers chez son oncle Jules Amiot, créateur de ce jardin vers 1850. Le rapport ayant motivé cette protection souligne notamment que « sans un pèlerinage littéraire à Combray et une visite au Pré Catelan bien des images proustiennes et à commencer par le titre de son chef d’oeuvre "Du côté de chez Swann" demeureraient pour nous obscures et pauvres ».

De même c’est en tant que lieu de création, source d’inspiration pour un peintre majeur de l’art contemporain (Olivier Debré ,1920-1999) que la propriété Les Madères a fait l’objet d’un classement en 2017 au titre des critères artistique et pittoresque.

Les Madères Olivier Debré - L'atelier

Les paysages, un patrimoine vivant

Quant aux 18 Grands Sites de France, on évalue leur fréquentation touristique à environ 40 millions de visiteurs par an. L’enjeu consiste à créer les conditions d’une expérience unique pour les visiteurs, en faisant en sorte que cette expérience ne s’opère pas au détriment de la vie locale mais permette bien au contraire d’aller à sa rencontre, d’en partager l’esprit et les productions agricoles, artisanales, culturelles…
Mais au-delà des sites et Grands Sites de France, tous les paysages peuvent faire l’objet d’une appréciation sensible, être source d’inspiration artistique et s’avérer propice aux « loisirs et divertissements », pour reprendre certains termes associés au thème retenu cette année. Plus généralement, ils sont un patrimoine vivant qui reflète nos manières de voir et de faire, et que la politique portée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire s’attache à faire connaitre et reconnaître comme tel.

La montagne Sainte-Victoire, site classé sur le critère pittoresque depuis 1983, est au coeur d’un territoire ayant reçu le label Grand Site de France en 2004. La biodiversité y est aussi protégée depuis les années 90 via une réserve naturelle nationale et deux sites Natura 2000.

Le patrimoine naturel : un large éventail d’aires protégées

Le patrimoine naturel est préservé sur près de 29,5% des terres et 22% des eaux françaises. Un large éventail d’aires protégées a été développé pour préserver les espaces naturels et les espèces remarquables ou ordinaires, menacés ou représentatifs de la biodiversité française et européenne.
Leur ouverture à tous permet à chacun de venir prendre conscience de la diversité des formes de vie et de se sensibiliser aux comportements visant à en garantir la préservation à long terme. Les parcs nationaux, souvent les plus connus, attirent à eux seuls plus de 8.5 millions de visiteurs chaque année. Vous pourrez également découvrir les réserves nationales et régionales, les parcs naturels régionaux ou les sites du réseau européen Natura 2000.

Panneau d'information au dessus des gorges du Gardon

Un lien entre nature et culture

Enfin la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel réunit les notions de protection de la nature et de préservation des biens culturels. Elle reconnaît l’interaction entre l’être humain et la nature et le besoin fondamental de préserver l’équilibre entre les deux. La Liste du patrimoine mondial comprend des biens considérés comme de « valeur universelle exceptionnelle », et qui représentent aujourd’hui la diversité des cultures et de la biodiversité dans le monde. Depuis le 10 juillet 2019, cette liste compte 1121 biens répartis dans 167 États. La France en compte 45 : 39 biens culturels, 5 biens naturels et 1 bien mixte.

Panorama des manifestations programmées

Au cours de ces journées européennes  du patrimoine, vous pourrez partager un peu du quotidien des professionnels qui assurent la gestion de ces différents espaces, partager leur enthousiasme à préserver une nature qui est parfois d’une grande fragilité, qui mérite le regard et les soins de tous, et pour la préservation de laquelle tout un chacun peut agir.

Sortie nature organisée sur la réserve naturelle nationale de l'étang de Cousseau

Découvrez la programmation des  Grands Site de France, des Conservatoires d'espaces naturels, des Parcs naturels régionaux ou du Pôle-relais lagunes méditerranéennes, qui offrent un panorama non exhaustif mais significatif des manifestations programmées cette année au titre des patrimoines naturel et paysager ! Et pourquoi ne pas vivre une expérience en mer pour (re)découvrir le patrimoine maritime du bassin d'Arcachon ?