Quatre châteaux royaux de la Loire

Publié le 24.07.2018
Les 15 et 16 septembre, les quatre châteaux qui suivent vous proposent une programmation enthousiasmante...

Château de Chambord

© Sophie Lloyd

Fleuron de l’architecture édifié à partir de 1519 à la demande de François Ier, amoureux des arts et de la chasse, le château de Chambord est aujourd’hui devenu l’emblème de la Renaissance française à travers l’Europe et le monde.

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, la visite du château de Chambord vous réserve bien des surprises.

Découvrez d’abord l'échansonnerie (pièce du palais où se faisait la distribution du vin) de son Altesse royale Madame. Une occasion rare de visiter cette salle dont les murs sont ornés de dessins réalisés par des domestiques au XVIIe siècle1.

 

Depuis 1972, le domaine de Chambord est surveillé par un groupement de gendarmes de la Garde Républicaine. Cette visite sera l'occasion de découvrir les écuries et la sellerie, mais aussi d'échanger avec les gendarmes.

Pour finir, une activité inédite vous est proposée : pour la première fois, les combles de la tour ouest du donjon et leur impressionnante charpente du XVIe siècle seront ouverts à la visite.

1. Cet événement est organisé dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel et en partenariat avec l’Association des Résidences royales européennes (ARRE) à l’occasion du programme commun "A place at the royal table".

 

Château de Chenonceau, le « château des Dames »

© Yvan Lastes

Cet élégant château, célèbre pour sa galerie enjambant le Cher, a été façonné par ses propriétaires féminines successives. En 1535, François 1er acquiert le château de Chenonceau qui devient résidence royale. Son fils Henri II, qui en hérite, l’offre à sa Favorite, Diane de Poitiers. À la mort de ce dernier, Catherine de Médicis, sa veuve, évince rapidement Diane de Poitiers et y installe son fils, le jeune roi François II, en même temps que le faste italien. Au milieu des fêtes qu’elle y donne, elle dirige le Royaume de France depuis son cabinet vert.

L’année 1601 marque la fin de la présence royale au château de Chenonceau, mais pas celle de l’influence des femmes… Au XVIIIe siècle, Louise Dupin y installe son salon littéraire. Acquis par son époux, elle y reçoit « tous les gens de lettres, les académiciens, les belles femmes », comme le relate Jean-Jacques Rousseau. Autre figure féminine à avoir habité les murs de ce château, Simone Menier géra, lors de la Première Guerre mondiale, l’hôpital installé alors dans les galeries. Plus de 2 000 blessés y furent soignés.

 

Dévoilé le 2 juin dernier, profitez des Journées européennes du patrimoine pour découvrir le jardin "Hommage à Russell Page". Imaginé dans les années 1950 par le paysagiste anglais pour le château de Chenonceau, c’est finalement Nicholas Tomlan qui a donné vie à ce projet fou à partir de croquis retrouvés par les propriétaires du château. En plus de la végétation, les visiteurs du jardin pourront découvrir les sculptures de François-Xavier Lalanne.

 

Château de Blois

© Christophe Finot

Classé monument historique en 1845, le château royal de Blois présente un magnifique panorama de l'art et de l'histoire des châteaux de la Loire.

Château des comtes de Blois devenu sous Louis XII puis François Ier château royal, il réunit autour d'une même cour quatre époques : le gothique du XIIIe siècle dans la salle des États, le gothique flamboyant et l'introduction de la Renaissance de la fin du XVe siècle dans l'aile Louis XII, la Renaissance du XVIe siècle dans l'aile François Ier et l'architecture classique du XVIIe siècle que l’on retrouve quant à elle dans l'aile Gaston d'Orléans.

Ces quatre ailes forment ainsi un exemple unique de l'évolution de l'architecture française du XIIIe au XVIIe siècle. L'édifice évoque, par sa diversité de styles, le destin de sept rois et de dix reines de France.

 

Profitez des visites insolites organisées à l’occasion des Journées européennes du patrimoine pour découvrir quelques-unes des parties du château habituellement fermées aux visiteurs, telles les tours et les combles.

Deux visites guidées portant sur les influences étrangères vous seront également proposées.

Enfin, les plus noctambules d’entre vous pourront profiter du nouveau spectacle son et lumière intitulé « Ainsi Blois vous est conté ». Au programme, l'histoire du château de Blois comme vous ne l’avez jamais vue…

 

Château d’Amboise

© Spencer Means

À l'aube de la Renaissance, la puissante forteresse médiévale d'Amboise cède la place à une résidence royale. Nombre de lettrés et d'artistes européens y séjournent alors, parmi lesquels Leonard de Vinci.

Arrivé à Amboise en 1516, François Ier met à sa disposition le manoir du Cloux (aujourd'hui Clos-Lucé), tout proche du Château royal, avec pour seule injonction « Ici Léonard, tu seras libre de rêver, de penser et de travailler ». Il y vivra jusqu’en 1519, année de sa mort. Il repose aujourd’hui dans l’actuelle chapelle du Château.

Au programme lors des Journées européennes du patrimoine, initiation aux danses de la Renaissance et déambulations de personnages costumés dans les jardins et le logis royal.