La Fondation d’Entreprise Michelin contribue à la préservation du patrimoine

Publié le 04.09.2018
La culture et le patrimoine sont des piliers de la construction et du développement de chaque communauté. À la fois héritage des générations précédentes et legs aux générations futures, le patrimoine culturel constitue un bien commun qui crée un lien essentiel au cœur des sociétés.

Très engagée dans la vie des territoires où le groupe Michelin est implanté, la Fondation d’Entreprise Michelin soutient la création culturelle et contribue à la préservation du patrimoine local. Certains des sites qu'elle soutient seront ouverts au public lors des Journées européennes du patrimoine. En voici une liste non exhaustive :

La forteresse de Saint-Vidal

© Stanichou

Le château de Saint-Vidal est une forteresse médiévale située dans le département de la Haute-Loire. Construit et fortifié du XIIIe siècle au XVIe siècle, il s'agit de l'un des fleurons de l'architecture militaire en Auvergne-Rhône-Alpes et l'une des forteresses les mieux conservés de la région. En juin 2016, Vianney d’Alançon rachète le lieu avec pour projet de faire de la forteresse millénaire un lieu de mémoire vivante. C'est en juin 2018 que le public a découvert ce projet de parc historique qui allie découverte du lieu et voyage au cœur de l’Histoire, à la rencontre des témoins et des acteurs qui ont construit Saint-Vidal.

Lors des Journées européennes du patrimoine, découvrez le spectacle de déambulation intitulé "La Mémoire d'un Peuple".

 

 

Hôtel d'Heidelbach - Musée national des arts asiatiques Guimet

© Nicolas Alpach

Situé avenue d'Iéna à Paris, l'Hôtel d'Heidelbach est un hôtel particulier construit à la demande du banquier américain Alfred Heidelbach par l'architecte René Sergent en 1913. Cette demeure est l'un des derniers témoignages de la Belle Époque à Paris.

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, le MNAAG ouvre les portes des salons et appartements de l’hôtel d’Heidelbach, situé au 19 avenue d’Iéna et abritant les collections de mobilier chinois. Construit de 1913 à 1915, il est un précieux et rare témoignage de la dernière génération d’hôtels particuliers parisiens à l’architecture néo-classique du début du XXe siècle. L’occasion de découvrir un type architectural spécifiquement parisien, ainsi que son jardin tout récemment rénové, nouvel écrin du pavillon de thé japonais.

 

 

L'abbaye de la Chaise-Dieu

© Miranda Adramin

Fondée au XIe siècle, l’abbaye de La Chaise-Dieu est une ancienne abbaye bénédictine notamment connue pour son architecture gothique, sa "Danse macabre" - fresque murale du XVe siècle réalisée par un artiste inconnu -, sa salle de l'Écho et ses tapisseries composées d'un ensemble de quatorze pièces du XVIe siècle représentant la vie du Christ dans des scènes de l’Ancien Testament.

 

Lors des Journées européennes du patrimoine, visitez l'abbaye accompagné des frères de la congrégation de Saint-Jean, découvrez-en davantage sur l'un des plus grands chantiers patrimoniaux du moment, percez les mystères de l'orgue de la Chaise-Dieu et bien d'autres choses encore.

 

La Comédie-Française

© Cosimo Mirco Magliocca - Comédie-Française

Fondée par Louis XIV en 1680, la Comédie-Française est installée depuis la fin du XVIIIe siècle salle Richelieu, au cœur du Palais-Royal. Composée de 60 sociétaires et pensionnaires qui jouent en alternance des pièces des répertoires classique et contemporain, elle a pour devise Simul et Singulis (être ensemble et être soi-même) et pour emblème la ruche, symbole de créativité foisonnante.

La Comédie-Française propose des visites guidées retraçant l'histoire et le fonctionnement du théâtre à travers sa collection d'œuvres d'art, ainsi que son fonctionnement actuel : la troupe, le répertoire, l’alternance, les trois théâtres, les métiers, toute la vie d’un théâtre qui donne près de neuf cents représentations par saison.